Pulsions

La jaquette est une peinture originale de Didier Chenu.

 

Dans les années 2000, Philippe Claire reste fidèle à certains de ses acolytes musiciens

et compose Pulsions. L’utilisation de la synthèse sonore y est moins systématique

et on y retrouve avec plaisir un chœur d’enfants, les grandes orgues de la Madeleine,

à Paris, jouées par François-Henri Houbart (Évocation) ; ou encore les improvisations

de Gilbert Dall’Anèse, saxophoniste dans la BO du Grand Bleu, de Luc Besson.

Le caractère de Pulsions est moins introspectif et les mélodies davantage spontanées.

 

La sortie de cet opus est accompagnée d’une communication originale, et, en cela aussi, Philippe Claire est précurseur. Car, bien avant que certains « jazzmen » de son entourage, comme Jean-Pierre Chalet, copient cette thématique, il imagina La cuvée des 3 ivresses, vin rouge et vin blanc millésimés, de grands Bourgogne, cuvée 1996, élevés par Jean Cognard.

 

Musique, peinture et vin, pour une découverte d’un monde onirique sans entrave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recto du CD Pulsions dePhilippe Claire
Les bouteilles de vin de Bourgogne de la cuvée Pulsions

Les bouteilles (épuisées),

avec plusieurs milliers de disques,

furent vendues en série limitée

numérotée.

Verso du CD Pulsions de Philippe Claire