Philippe Claire - Proxima

Passeur de mondes

English version

Télécharger cette présentation

Philippe Claire est né avec une âme d’artiste. Depuis, un seul précepte guide son existence : Créer. Entendez par là, tirer du néant ses rêves

et ses visions pour les rendre palpables. À ce stade, ce n’est pas un choix, mais une « pathologie ». Ses modes d’expression originels sont les mots

et les notes. Il acquiert les premiers principalement à travers la vulgarisation scientifique et la littérature de science-fiction. À huit ans, inspiré également par la série Cosmos de l’astrophysicien américain Carl Sagan, il entreprend le récit d’un de ses jeux d’enfant : une fresque fantastique intitulée Aca-el-Kader, inachevée à ce jour. L’écriture s’ancre définitivement dans son horizon.

 

Quelques années plus tard, fasciné par l’univers d’Evangelos Odysseas Papathanassiou (Vangelis), il se passionne pour les potentialités infinies de la musique et du son, dans une acception large. Le contexte culturel de l’époque joue également un rôle déterminant dans sa vision du monde en gestation. Philippe Claire se déclare un « post » soixante-huitard que son jeune âge a empêché de prendre part au mouvement de révolte. Cependant, l’atmosphère

et l’esprit de ce tournant de l’histoire entrent en résonance avec son imaginaire. Peace and Love, la liberté, l’utopie ont façonné la fibre qui l’anime aujourd’hui encore. Il découvre alors l’orgue électronique et le piano, suivent des études musicales au CRD d'Orléans où il fréquente les classes d'orgue à tuyaux, d'harmonie et de percussions. Parallèlement, il apprend la batterie à l'école Dante Agostini. Il obtient plus tard un diplôme de musicothérapeute à l'université Paris V Descartes. Son goût pour le monde sonore le fait s’initier aux techniques électroacoustiques et passer un diplôme d'ingénieur du son. Dans la décennie 1990, après avoir joué avec plusieurs groupes pop/rock, il choisit de poursuivre sa route en solo et verse définitivement dans l’utilisation des synthétiseurs, de la MAO (il invente le mot musiticien) et reste fidèle aux grandes orgues.


En 1982, il est rattrapé par un amour d’adolescent : la radio. Cette année-là, les ondes libérées se peuplent de sales gosses qui n'attendaient que cela pour laisser libre cours à leur créativité. Philippe Claire est l'un d'eux. À dix-sept ans, il intervient sur les radios Orléans FM, puis 96,4 MHz. Son émission précurseur, Les Rivages de l'infini, était le reflet de son univers intérieur et présentait déjà les éléments qui caractérisent son style inné.

 

À cette époque, Philippe Claire commence son activité de pigiste pour différents journaux : Les Nouvelles d'Orléans, La République du Centre. Les allers-retours entre l'antenne et la presse écrite sont permanents. Il contribue ensuite à des émissions sur France Culture, et pendant 10 ans, à Histoires possibles et impossibles, de Robert Arnaut, sur France Inter.

​En 2006, lorsqu’on lui commande la production d’interviews filmées, il trouve matière à exercer son intuition créative dans une nouvelle discipline : la vidéo, média qui mêle reportage, son et image.

 

« Philippe Claire résout avec passion la quadrature du cercle, enroule les asymptotes comme le ruban de Möbius. Artiste atypique, il sait présenter, avec un talent de vulgarisateur rigoureux et pertinent, les avancées technologiques situées directement en aval de la recherche fondamentale, en nous communiquant la soif d'en être les témoins. Il hisse chacun des artisans de la science en marche, du plus humble au plus prestigieux, au rang d'acteur digne et impliqué. Il sait créer, imaginer, emmener ceux qu'il a rendus capables de s'extasier sur l'aventure née de la recherche dans des mondes où sa soif de connaissance est sublimée dans l'imaginaire. Ses rêves habitent ses créations, ses créations habitent le rêve. Philippe Claire est un témoin mobile et créatif, il a l'étoffe d'un passeur de mondes. »

Jean-Pierre Simon, auteur édité, poète, aquarelliste.

Télécharger : "Electron livre" un portrait de Philippe Claire

par Benjamin Vasset pour La Tribune HebdO.

Rives d'Olt - Philippe Claire
00:00 / 00:00